mardi 28 janvier 2014

Il n'a jamais lu Proust d'ailleurs...


Une sorte de déplacement ondulatoire, comme un spectre sonore. 
Il n’a jamais compris ces irruptions de souvenirs ou d’odeurs qui jaillissent sans prévenir au coin d’une rue sombre, n’importe où et n’importe quand. 
Il n’a jamais lu Proust d’ailleurs. 

 (photo : Kit Brown, 2013)

C’est l’anti-mouvement par excellence, l’opposé évident du flux. Mais l’un ne vit pas sans l’autre et dès lors les liaisons multiples entre le son, les mots et les images se ressent…




 (photo : Kit Brown, 2010)




lundi 20 janvier 2014

Take the eye away...


(photos : Kit Brown)

Blurred screen… Take the eyes away…

PSYCHOTRAP

Naked lunch of reality…

(painting, printing, picture : Kit Brown)


An idea of emptiness that has to be filled again…

 (photos : Kit Brown)

Photography is an eternity of maybe…

mardi 14 janvier 2014

le secret et son double

(photo : Kit Brown, 2014)

 ... what we see...

 (photo : Kit Brown, 2014)

...what is unknown...

  (photo : Kit Brown, 2014)

...where is the mirror...

mardi 7 janvier 2014

Vernissage "Embryonnaire"/"Less Home..." à L'Entre-Deux, le 16 janvier 2014



(graphisme affiche : Julien Métille)

Les ouvrages des Editions du Noyau sont entièrement reliés à la main, en partie par les auteurs, et limité à cent exemplaires numérotés

 "C’est un hôtel comme il y en a mille. C’est un hôtel sans nom. C’est un hôtel qui possède une entrée, mais pas de sortie. C’est un hôtel dont la chambre n°25 n’est pas la vingt-cinquième chambre. Il n’y a personne à la réception. Tout semble vieux. Pourtant tout a été construit en cinq minutes, il y a de ça juste cinq minutes. Il fallait une suite. Je l’ai construite. On abandonne les apparences. Je suis fatigué. Il ne faut garder que ce qui fait sens. "
Yonni Chapatte - "Embyronnaire"

"Elle amorce un mouvement, fouillant sans conviction dans ses loques et parvient à en extirper un vieil emballage de tabac et une dernière feuille… Elle se manufacture une espèce de larve puis la laisse choir au coin de ses lèvres, tout en cherchant son antépénultième allumette. Elle tire une bouffée, une instantanéité illusoire de liberté… puis entre deux inhalations, elle s’enfonce encore dans son être, loin, très loin." 
Dejan Gacond - Less home...

Vernissage à L'Entre-Deux
La Chaux-de-Fonds
le 16 janvier 2014
20h-23h

- présentation du concept éditorial, démonstration reliure
- lecture sonique
-dj-set